+
Blog

Être ou avoir ? Telle est la question

Être ou avoir revient à décider comment vous voulez vivre votre vie. Posséder et avoir un statut social x ou être fidèle à vous-même en toutes circonstances.

Les standards de la société actuelle,  le rêve américain, la définition du succès, la société de consommation, les décennies de patriarcat,  nous ont poussés dans un modèle de réussite basé sur la performance. La réussite est basée sur la possession, la taille de la maison, de la voiture, le nombre de séjours à l’étranger par année, la marque des sacs à main, la position dans l’entreprise, le salaire, etc.

Ces standards nous obligent à donner toujours plus de nous-mêmes, pour posséder toujours plus, se sentir à la hauteur, se surpasser et se dépasser pour quoi… pour qui… « and so what ? » comme dirait les anglophones !

Pour rien de plus au final et pour un patron, un collègue, des amis, des parents qui veulent notre bien ? Parfois c’est encore pire, lorsque vous-même ne savez plus distinguer « être ou avoir » et que vous vous retrouvez emprisonnés dans une vie de possession où l’argent règne en maître chanteur.

Arrêtez-vous deux minutes, respirez et reprenez vos esprits.

Que voulez-vous pour votre vie : être ou avoir ?

Aujourd’hui, là maintenant, quand vous parcourez cet article : que voulez-vous pour votre vie ? Pour cette journée, pour cette nuit, pour ce moment. Que voulez-vous pour demain ?

D’aussi loin que je me souvienne, je voulais vivre sans jamais rien regretter. À 40 ans, c’est chose faite. Aujourd’hui, j’ai une urgence de vivre maintenant. De vivre, encore plus fort. De profiter de chaque instant comme si les minutes m’étaient comptées.

Je n’ai plus un besoin empressé d’avoir : un bon job, de l’argent, la réussite, le succès, une voiture, une maison, un mari, un fils, de la reconnaissance … une course effrénée au toujours plus, toujours mieux.

Je veux être moi-même. Ressentir chaque instant comme si c’était le dernier. Pourtant, je suis en pleine santé, la vie coule à flots dans mes veines. C’en est presque urgent, vital.

Dans un article de Happinez, lu pendant mes vacances, une femme de 70 ans raconte qu’enfin elle a quelques heures par jour rien que pour elle. Elle s’assied dans son jardin et ne fait rien, elle contemple simplement la vue, son jardin, le ciel. Elle se permet de dire non à ce qu’elle ne veut pas ou si elle ne veut pas voir des personnes à ce moment-là. Elle vit maintenant en accord avec elle-même.

Qu’en est-il de vous ? À quel âge souhaitez-vous commencer à vivre votre vie ?

Être

Si on se penchait du côté du Larousse et de ses définitions du verbe, on découvre 3 définitions  :

  • Se réaliser soi-même…
  • Le verbe être indique l’existence de la personne, une réalité, une vérité, un état de fait.
  • Ce qui vit, la nature profonde

Je ne m’étais jamais vraiment demandée ce que signifiait être jusqu’à la rédaction de cet article. Tellement ces dernières années, ce verbe est devenu partie intégrante de moi-même. Pourtant, ces 3 significations du mot « être » révèlent toutes l’importance de se connaître pour se respecter et vivre une vie juste pour soi.

être ou avoir

Pour faire ressentir quelque chose à quelqu’un il faut être soi-même, être vrai, être authentique. Il faut être  soi tout simplement. Laissez donc tomber la carapace, le maquillage, les standards de réussite et regardez tout au fond de vous : qui êtes-vous ? qui es-tu ?

Pour ressentir une vraie sensation au fond de soi, il faut aussi être soi-même. Connecté avec son coeur et ses tripes. Être bien soi-même pour être bien avec l’autre.

Avoir

Lorsque j’ai regardé dans le même dictionnaire pour le verbe avoir, la définition a été beaucoup plus simple. J’ai trouvé un synonyme : Posséder.

C’est fou comme encore une fois, il s’applique parfaitement à cette théorie.

Après quoi court-on ? Après quoi courrez-vous ? Pourquoi avons-nous tant besoin de posséder ? D’avoir une nouvelle voiture, des nouvelles chaussures ?

Les années de disette provenant de la dernière guerre remontent à près de 60 ans. Nos grands-parents savaient ce qu’était le manque, si bien que ma grand-mère (et peut-être bien la vôtre) gardait même les ficelles des paquets cadeaux !

Je vous le demande à nouveau : après quoi courrez-vous ?

Votre salaire vous permet de payer votre loyer, vos assurances, de manger et de vous vêtir (et même de vous reproduire) n’est-ce pas ? Vos besoins primaires et de sécurité sont donc couverts.

De quoi avez-vous besoin en plus ?

Statut social ? Appartenance à un groupe, à une catégorie de personnes ? À votre propre estime ? À votre réalisation personnelle ? Et pour ceci avez-vous besoin d’avoir ? D’avoir plus et encore plus ?

Quelles sont les conséquences de cette course à la possession : quel est le coût de votre vie ?

Voici le prix de quelques instants magiques que peut vous coûter cet engrenage :

  • manque de temps pour soi,
  • des heure supplémentaires à n’en plus finir,
  • ne pas oser dire non ni stop à une tâche supplémentaire de peur d’être licencié,
  • arrivée à la maison 30 minutes avant le coucher des enfants,
  • s’endormir devant la télévision avant d’avoir parlé à son conjoint,
  • passer à côté de ses rêves,
  • avoir des maux physiques (dos, tête, digestion, nuque, etc.)
  • et j’en passe…

Loin de moi, l’envie de poser le moindre jugement; chacun vit sa vie comme il l’entend. Je constate simplement ce que j’observe au quotidien autour de moi.

Simplement, si cet article vous aide à conscientiser que vos choix de vie et leur conséquence alors j’en serai honorée car à partir de ce moment, vous possédez un pouvoir essentiel qui vous distingue de toutes les espèces vivantes : le libre arbitre.

Vous êtes libre d’être l’arbitre de votre vie ! Trouvez votre propre Green ? entre être et avoir !

Envie de partager avec nous vos réflexions ? Laissez-nous vos commentaires.

Oser dépasser ses propres limites - Valerie Demont
Retour sur mon expérimentation de mes limites lors d’un workshop en entreprise pour 150 cadres. Lesquels ont aussi, durant toute cette journée, articulé le mot O.S.E.R comme une des solutions à l’expansion de leur...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.