+
Blog

Quelle histoire vous racontez-vous?

Que ce soit en ces temps inédits ou au quotidien, nous avons tous une perception propre de notre vie, de la réalité dans laquelle nous vivons. Et c’est le cas également pour nos entreprises, notre marché, nos clients et les perspectives d’avenir que parfois nous peinons à percevoir.

Or la manière dont je vis, nous vivons nos entreprises dépend de notre perception. Nous sommes responsables de ce que nous voyons, de l’interprétation que nous en faisons et des choix qui guident nos actions.

J’ai toujours la possibilité de regarder les choses se dérouler selon deux polarités; belle ou mauvaise, bien ou mal, blanc ou noir, positif ou négatif… et parfois même que je peux jouer avec toutes les nuances de gris (😉) entre les deux.

Si comme moi, vous vivez avec votre coeur, en cherchant à intégrer la spiritualité dans le business, vous savez que là où vous dirigez votre intention, c’est là que les choses se produisent; là où vous concentrez vos efforts, vous obtenez du résultats.

transformation digitale quantique de l'entreprise - Valerie Demont Greenheart.business
Brand Manifesto – Valérie Demont – Greenheart.business

L’énergie suit l’intention.

L’histoire que vous vous racontez est une intention. Elle conditionne votre énergie à se concentrer sur cette intention et que cette intention soit magnifique ou désastreuse, elle finit par se produire.

Dans n’importe quelle période de doute, se concentrer sur la peur et nos angoisses, n’aident en rien à ramener du calme et des clients. Je pense même que c’est l’inverse, j’ai plusieurs exemples pour vous à ce sujet.

Quelques exemples d’histoires qui influencent le résultat de l’entreprise

Pour des raisons de confidentialité et d’autorisation, je prends des prénoms fictifs pour les exemples ci-dessous.

Première histoire : soigner sa lumière

Il y a quelques années, je réseautais beaucoup. J’ai rencontré de merveilleuses personnes qui sont aujourd’hui des amis. Souvent, je m’étonnais de trouver les personnages gris autant dans leur physique que dans leur énergie globale. J’ai fait la connaissance d’un entrepreneur dans le service, appelons-le Gustave. Gustave était à son compte depuis deux ou trois ans. A chaque fois que je le rencontrais et que nous échangions sur le déploiement de son entreprise, il me confiait que ses affaires n’étaient pas top, avec un air un peu dépité et parfois abattu. Quand je rentrais chez moi, je m’interrogeais sur l’envie de collaborer dans cette vibration.

Je repense souvent à mon enfance et au côté juif de ma famille, qui ne devait jamais rien laisser paraître de ses émotions et garder la tête haute. Jeune adulte, je ne trouvais pas cela authentique, encore moins aligné. Cela avait le mérite de ne pas plomber les autres. Peut-être que c’était la seule manière de pouvoir faire face à ce moment-là.

Quand je repartais de ces 5-7, c’est exactement ce que je me disais:

Montre-toi toujours enthousiaste dans toutes les situations.

Je vous l’accorde ce n’est vraiment pas du tout facile et cela pourrait ne pas être authentique ou aligné, sauf si nous nous appliquons à maintenir notre énergie élevée. Cela demande une bonne dose de volonté et de courage.

Parfois, je n’y arrive pas. Alors je ne publie pas sur la toile, je ne fais pas de story et je ne vais pas réseauter. Le temps que je sois au top, je m’occupe de mon énergie intérieure. Je suis juste humaine et je fais du mieux que je peux, toujours.

Seconde histoire : arrêter de se comparer

Récemment dans le Mouvement pour un Business Conscient, une des participantes, que je nommerai pour l’occasion Brigitte, constatait un manque de clients. La situation était telle que ses concurrents étaient tous meilleurs, qu’ils avaient plus de diplômes, qu’ils avaient des avantages qu’elle ne pouvait pas proposer et que finalement personne ne viendrait chez elle car elle n’avait pas tout ça. Or, Brigitte possède des compétences magnifiques et des qualités merveilleuses. Elle est douée et elle a un sacré potentiel d’aide pour ses clients. L’histoire qu’elle se racontait accentuait ce soi-disant manque de compétences. Cet engrenage la tirait de plus en plus vers le fond. Et évidemment, elle avait de la difficulté à communiquer aussi bien en 1-1 que sur la toile et à attirer des clients.

Se comparer aux autres diminue notre propre vibration et rayonnement.

Au fur et à mesure du Mastermind Mouvement pour un Business Conscient, Brigitte est passée d’une attitude fermée, introvertie, à de plus en plus de joie; elle s’est concentrée sur ce qu’elle possède en elle. D’ailleurs, presque tous les séances de ce Mouvement-là tournaient autour de la joie comme fondation.

Troisième histoire : laisser l’égo et l’envie de résultat mener la danse

Et c’est maintenant que je peux, aussi, vous confier ma propre histoire.

Au début de ma vie d’entrepreneure, ma mission était de permettre à toutes les entreprises de pouvoir utiliser les médias sociaux. Ces outils étaient -presque- gratuits et donc tout le monde y avait droit et devaient pouvoir en profiter pour se faire voir avec des beaux contenus racontant leurs histoires.

Jusqu’ici tout était ok, car en servant mes clients, leur bien, j’étais soutenue par l’énergie de l’Univers, tout était fluide. Je bloguais, j’avais accru mon trafic web jusqu’à 33k visiteurs/mois, super référencement et honnêtement je n’ai jamais cherché de clients, ils venaient seuls. Je partagerai prochainement avec vous ma recette 😉

Là, en plus du choc familial de 2014, mon égo a pris le dessus. Et je me suis totalement éloignée du service que je souhaitais rendre. J’ai perdu la connexion à ma mission, ma vibration intérieure, mon feu sacré et j’ai commencé à exiger un retour. Cette nouvelle dynamique, c’est installée bien tranquillement durant 3 ans. Je me suis racontée tout un tas d’histoires. Je me suis aussi concentrée sur tout ce qui ne me plaisait pas chez les GAFAM au lieu de voir tout ce qui était utile pour les entreprises de mon marché. De fil en aiguille, j’ai modifié mon positionnement pour arriver à Greenheart.business tout en restant sur la même histoire et le même degré d’exigence.

Honnêtement me repositionner en perdant de vue la notion de service et de faire du bien, même en croyant le faire, a été difficile, j’ai fait beaucoup en force. Je n’avais même pas conscience d’être hors du ma mission; l’égo est sacrément puissant.

Le fond était juste… hormis le gros grain de sable conduit par la peur, l’égo et le mental. Oui mon entreprise tournait, pas comme mon égo le souhaitait. C’était un cercle vicieux. Ego pas content, exigences maintenues, discours interne de peur, de comparaison, mental qui verrouille les barrières de sécurité, etc.

Avec le recul, je me rends compte que cette période m’a tellement apprise. Elle m’a notamment conduite à pouvoir verbaliser le fonctionnement du mental et de l’égo dans Green vol1 – Vivre son coeur business.

Bref, je me concentrais sur le résultat que je souhaitais obtenir. Je me racontais que le marché ne comprenait pas, que les dirigeants n’étaient pas prêts, que j’étais un peu en avance, etc. Peut-être que c’était le cas, et peut-être pas; il y a toujours une partie d’un marché qui est pour nous, aussi petite cette niche soit-elle.

Maintenant que le grain de sable est éliminé, je peux le constater. J’ai essayé de toutes mes forces, je me suis épuisée. Et surtout j’ai cherché des solutions à l’extérieur de moi, en attendant les solutions miracles de mes coachs, en lisant, en étant de le mental et en « bourrinant ».

Un jour durant le confinement tout est revenu. Au milieu de la pire période probable que nous avons tous vécu ces dernières années. Et pourtant, pour moi, c’était la plus belle. Assise sur mon balcon à regarder le ciel, je me suis connectée à une nouvelle histoire, à mon besoin de servir pour le bien de tous:

Et si chacun pouvait retrouver de la légèreté dans sa vie, une forme de joie infantile et que cet état était aussi nourri par la vie professionnelle. J’en parle dans mon article sur la joie.

A partir de là, tout a changé, parce que ma vibration s’est modifiée et l’histoire que je me racontais aussi.

Maintenant, je sais que la solution était au travers de la méditation, à l’intérieur de moi, dans mes ressources intérieures visibles et invisibles, dans mon coeur, mon âme et mon intuition.

Et c’est la vocation de la trilogie « Vivre son coeur business ».

Quand l’histoire profite au business

Le mastermind Business Conscient a pris de l’ampleur, parce que je me concentre sur la joie que j’ai de retrouver les membres toutes les semaines!

Je jubile de voir les participants grandir de séances et en séances et c’est leur cas aussi:

Le mouvement est un magnifique moment énergisant. Les échanges du groupe me permettent de me conforter dans mes choix et d’avoir confiance en mes possibilités. C’est très enrichissant de pouvoir contribuer aux questionnements des autres participants. L’énergie et le rayonnement de Valérie, ainsi que son optimisme et sa joie de vivre me portent au-delà de la session online. C’est une JOIE immense de retrouver le mouvement chaque semaine.

Sabrina S. Participante entre avril et juin du Mouvement pour un Business Conscient

À leur côté, j’évolue aussi. Tout est bien.

Et puis, j’ai capitalisé sur le temps récupéré que j’avais à disposition durant le confinement pour:

  • solidifier les fondations des Bâtisseurs du Futur et notre event du 6.11.20
  • compiler une grande partie de ce que j’ai appris ces 4 dernières années pour créer La Trilogie – Vivre son Coeur Business. Le premier volume « Green » sort en août avec un album audio.
  • et surtout continuer à organiser mon capital intérieur pour pouvoir me raconter de belles histoires.

Je ne sais pas où nous allons. Je ne sais pas ce que les autorités décideront pour les manifestations ou autres événements. Et je ne peux pas, ne veux pas me concentrer là-dessus. Car depuis longtemps, j’arrête de dépenser mon énergie sur ce que je ne maitrise pas. Tout ceci est indépendant de moi.

Je me mets mon énergie, là où j’ai du pouvoir.

C’est ce dont je parle dans le premier livre « Green » de la trilogie « Vivre son coeur business ».

Premier livre de la trilogie « vivre son coeur business » : Green et album de méditations

Alors ce que je peux faire que ce soit, pour l’événement du 6 novembre, L’entreprise du Futur conscient et intuitive, ou pour la sortie de « Green« : c’est de me concentrer sur ce que je maîtrise :

  • Ma perception, l’histoire que je me raconte.
  • Mon appréciation du chemin, de chaque jour.
  • Mon enthousiasme et ma santé.
  • Communiquer et être présente pour service le bien de tous.
  • Envisager et préparer différents scénarios, etc.

Je pourrais continuer un bout, je vous laisse le soin, de vous pencher sur ce que vous maîtrisez.

Je vous invite à lister ces faits et actions afin de pouvoir y concentrer votre énergie.

Et vous, quelle est l’histoire que vous vous racontez?

Je vous souhaite de mettre le doigt sur ce dialogue intérieur qui conditionne votre vision de votre monde et de changer votre réalité, votre histoire. Appréciez votre chemin.

Namasté 🙏🏻,

PS: Le livre Green et l’album « Audio et méditations Green » contiennent de quoi vous aider à modeler votre réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.